Contre la Réintoxication du Monde… toutes et tous à Teulat le 17 avril !

Plus d’une centaine de collectifs partout en France ont décidé de coordonner leurs efforts en participant le 17 avril à la Journée Nationale contre la Réintoxication du Monde.

Tout cela nous mène dans le mur ! La situation actuelle le montre cruellement.

Le projet d’autoroute Castres-Toulouse est dépassé. Vieux de 2007, il date d’avant les crises pandémique, économique, financière et sociale et ignore le dérèglement climatique. Il est fondé sur des calculs mensongers, des études et des enquêtes trompeuses et incomplètes qui ont amené à la signature d’une Déclaration d’Utilité Publique contraire à l’intérêt général.
Le monde a changé mais les « décideurs » du Tarn et de la Région Occitanie ferment les yeux, se bouchent les oreilles, et s’obstinent à vouloir dépenser 270 M d’€ d’argent public pour faire gagner au mieux 15 minutes aux 9.000 usagers qui utilisent quotidiennement et gratuitement la RN126. Avec l’autoroute, ils devront s’acquitter d’un péage exorbitant de 15 à 20 € A/R. Comme si cela ne suffisait pas, des projets de carrières illégaux dédiés à cette autoroute (à Montcabrier, Saint-Germain-des-Prés et Villeneuves-lès-Lavaur) s’ajoutent aujourd’hui à ces aberrations.
Une alternative existe : aménager l’itinéraire existant comme le montre le contre-projet porté par les collectifs d’élus et de citoyens. Pourquoi ce qui a été fait pour la liaison Castres-Albi pour un trafic supérieur (11.000 véhicules/jour) et un coût bien inférieur (25 M d’€) serait-il impossible pour Castres-Toulouse ?

On se tourne vers l’avenir ! On choisit l’alternative!

Nous ne voulons plus de lieux de production, de chantiers, de projets et d’infrastructures toxiques. STOP à cette artificialisation délétère des sols pour notre santé et celle des générations futures !
Dans le Tarn, plusieurs collectifs sont parties prenantes puisque ici aussi les projets écocides et coûteux ne manquent pas : le projet d’autoroute Castres-Toulouse et ses carrières, la plateforme logistique géante «Terra 2» à Saint-Sulpice, une méga scierie à St Amant Valtoret, sans oublier le barrage de Sivens …
Déconnectés des urgences environnementales, sociales et démocratiques, ces projets doivent être mis en débat au moment où l’Etat est condamné pour son inaction climatique. Pour les générations futures et pour toutes celles et ceux qui attendent des solutions à leurs problèmes, ces « décideurs » doivent agir ici et maintenant contre la crise climatique et réorienter les moyens et richesses dont nous disposons vers des activités et services utiles au plus grand nombre !
EXIGEONS LA REALISATION IMMEDIATE DE L’ALTERNATIVE CASTRES-TOULOUSE GRATUITE POUR L’USAGER ET RESPECTUEUSE DE L’ENVIRONNEMENT.
Télécharger l'attestation dérogatoire
(La participation à une manifestation déclarée est un motif de déplacement au-delà de 10 km)

En savoir plus